Retour à la page d'accueil

Partie 2-

Le suivi par satellite

Retour vers le sommaire sur les cigognes

Materiel et méthodes

Résultats

Je vole !!!!!

Contexte scientifique de l'étude par suivi satellite

--> Les données scientifiques disponibles sur la cigogne sont principalement descriptives de la zoologie, des effectifs nicheurs et des routes de migration, mais s'inscrivent dans un contexte où les conséquences de la réintroduction d'individus dans une population en danger (voir Partie 1 - L'animal) sont encore peu étudiées.

--> L'objectif des recherches menées sur cette espèce par le Centre d'Ecologie et Physiologie Energétiques du CNRS de Strasbourg est d'établir si la sédentarisation en Alsace d'une partie de la population de cigognes peut avoir influencé le comportement migratoire, la biologie, l'écologie ou le succès reproducteur de certains individus.

--> En complément des données disponibles par l'utilisation des bagues d'identification des cigognes, le suivi par satellite s'avère être la technique la plus appropriée pour obtenir des données individuelles sur les déplacements des cigognes durant la période migratoire.

--> Dans le but d'établir avec précision les comportements migratoires des cigognes blanches en relation avec la sédentarisation de l'espèce, le CEPE-CNRS, aidé par ses partenaires, a donc entrepris en 1997 et 2002 l'étude des trajets de cigognes jeunes (6) et adultes (4) au moyen d'émetteurs pouvant être localisés à très longue distance (balises Argos).

Rencontrez nos partenaires!

Retour en haut de cette page

Matériel et méthodes

--> Compte tenu du coût élevé d'une telle technique (matériel et obtention des localisations), seules quelques cigognes peuvent être simultanément munies d'une balise.

--> Les balises Argos utilisées dans ces études sont construites sur mesure et miniaturisées (90x45x30 mm, 80 g environ). Le fonctionnement dépend d'un système électronique qui émet un signal radio, à un intervalle de temps programmé à l'avance, grâce à une pile intégrée qui fournit l'énergie nécessaire. Plusieurs satellites en orbite autour de la terre captent ces signaux, et parviennent à localiser la balise quelle que soit sa position à la surface de la terre. Les satellites renvoient alors ces informations à un site relais situé à Toulouse, qui traduit les résultats en coordonnées intelligibles. Par connexion informatique, les chercheurs ont ensuite accès aux données de localisation des balises presque en temps réel.

Balise Argos utilisée pour suivre les cigognes blanches en 1997. Photo D Picamelot.

Pour plus d'infos techniques, cliquez sur la balise.

--> La durée du suivi est conditionnée par l'autonomie de la batterie. Par exemple, dans l'étude de 1997, la programmation des balises pour une localisation tous les 2 à 4 jours devait permettre le fonctionnement de la batterie pendant au moins 5 mois, c'est à dire permettre de suivre les oiseaux tout au long de leur trajet migratoire automnal.

Pose d'une balise sur une jeune cigogne blanche en 1997. Photo D Picamelot.

Un simple harnais en ruban de Téflon permet de fixer les balises sur le dos des cigognes. Ne gênant pas le vol, très légères, camouflées, ces balises ne présentent pas de danger particulier pour les oiseaux, et tombent d'elles-mêmes au bout de quelques mois par l'usure de la fixation du harnais.

Retour en haut de cette page

Résultats et analyses 1997 et 2002

- Etude 2002 (reportée) -

4 cigognes adultes auraient due être équipées au mois d'Août 2002 par le CEPE (67-France). Malheureusement, les critères draconiens de sélection des individus et la technique utilisée, calculée pour éviter tout risque pour l'animal, ont rendu la capture trop difficile. Aucune balise n'a pu être posée cette année avant le départ en migration, mais vous trouverez plus de détails sur ce projet (reporté), sur la page spéciale dédiée à cette étude.

Si vous souhaitez avoir accès à des suivis par satellite de cigognes blanches, nous vous suggérons de visiter le site www.cigognes.org (LPO Rochefort) ou www.fr.ch/mhn (Museum de Fribourg, Suisse).

- Etude 1997 -

En 1997, 6 jeunes cigognes ont été suivies tout au long de leur trajets hivernaux grâce aux satellites équipés du système Argos. Tous les détails sur ces recherches, le contexte spécifique de cette étude, les résultats détaillés par cartes et en données brutes (latitude-longitude), une analyse des résultats et des conclusions scientifiques sur la page "Etude 1997".

Cigogne en vol plané. Photo D Picamelot.

A télécharger pour réaliser vos propres cartographies : Fichier Excel ou Image JPEG du fond de carte vierge correspondant aux trajets des cigognes (avec quadrillage)

Retour en haut de cette page

Retour vers le sommaire sur les cigognes

RETOUR page d'accueil

lien vers l'ULP
Rencontrez nos partenaires!
Envoyez-nous un message...